Errance sylvestre

Embrasse les siècles, polaire Esprit.
l’épopée reste gravée dans mes évasions
Imrahil Eärendur Shagrat
Voici l’Utopie de ceux qui s’attardent.
 
 
nos âmes épargnent les vies aux seigneurs vétustes
héros sénéchaux ostrogoths 
« Vie antérieure au temps fractionné. »
la voie est close pour tes païens
 
 
Marach Zimrathôn Umbardacil, rassasiez vos palpitations 
l’Utopie de ceux qui demeurent 
est à vous, mon Amour
fulgurantes évocations tant de rêves organiques
 
 
peupliers de Fangorn et Druàdan rassemblez
les serments    des étourdissements
Mousse bruisse et froisse nos charmes ancestraux
demain l’énigme percera l’immortalité et les eaux de la Résurgence
- que puis-je contre l’hardiesse de la communauté ?
 
 
Tata Amon Hen, Amon Hen Haleth Hàma
brumeux Idéal de porphyre – laissez-moi…
Vous seul le pouvez, Eminence
soulevez vos sveltes encensoirs  conservons l’espèce
 
 
Il existe, le chemin du sacrifice.
l’effritement de lignées sous hypnose
magiciens des ruines, languir, elfes d’Orient
dites seulement une parole
 
une parole
 
et je serai embrasé
 
 
Pimpernel Ecthelion I Carcharoth, rentitissez, feuillages 
les Havres gémissent
 
à l’horizon le rêve du silence
aventure d’ambroisie où le délice contamine
 
 
Une nouvelle aube perce votre épave, Excellence.
comme moi, la conscience du Temps linceul déshérité vous a ranci
puisse le vaisseau cicatriser le bijou 
Onirisme des gloires 
 
 
Rhudaur Pinnath Nivrim, imaginez
Imaginez.
 
tel précipice
 
            l’amour immémorial
au service de votre clémence
 
- j’éprouve vos Arcanes et vos naufrages
les Temples des hommes trépassés
mes marécages me bouleversent
Elégie  oh  l’accalmie de belligérance
carcasses valeurs et pantelances
Prenez ma main, Monseigneur.
Je possède vos tendres vertiges
 
Pelargir Sorontil: la chimère
Sylve des rois, bois des élégants 
émousse le songe de ceux qui restent.

Aline Scherer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *