Fin de saison chargée pour le LUC floorball

Alors que le monde sportif souffre des conséquences de l’épidémie de coronavirus et que pléthore de matchs professionnels se voient joués à huis clos, la saison du club de floorball du LUC n’est de loin pas terminée.

Une cinquantaine de spectateurs alignés sur des bancs font face à une rangée de joueurs procédant à l’appel, dans la salle SOS-1 du centre sportif de Dorigny. En ce samedi 29 février, les supporters s’apprêtent à assister à l’ultime rencontre du championnat de 2e ligue masculine de floorball. Pour les unihockeyeurs du LUC, le match n’a que peu d’enjeu: ils finiront au mieux en quatrième position et manqueront de justesse la qualification pour les playoffs. Par contre, leurs opposants bernois, l’UHT Eggiwil II, peuvent éviter la relégation en cas de victoire. Ces derniers, malgré l’importance de la confrontation, peinent à créer l’illusion; ils sont déjà menés 5-1 au terme du premier tiers-temps. La supériorité technique de leurs adversaires crée graduellement la différence. La seconde réussite bernoise durant un power-play, à la fin du deuxième tiers-temps ne permet même pas d’envisager une remontée au score, l’écart étant déjà trop important (9-2). Les Bernois n’arrivent pas à exploiter leur nombre deux fois plus important de remplaçants (les Lausannois en ont 8) et les universitaires s’imposent finalement 12-2.

Du côté M21

Si les Lausannois comptent peu de remplaçants, c’est parce que leurs jeunes joueurs sont allés consolider l’équipe M21 pour leur dernier match de championnat afin de préparer un événement capital: le tour de barrage pour monter en niveau B. Il y a deux ans, l’équipe était encore au niveau D, la ligue la plus basse; elle pourrait ainsi vivre une seconde promotion successive. «Le championnat de floorball est dominé par les suisses allemands; il n’y a aucun club romand dans les ligues A et B. C’est ce qui rendrait cette qualification aussi exceptionnelle», souligne Stéphane Billeter, vice-président du club. Le chemin requis pour espérer une promotion est cependant ardu: «Le premier tour se jouera au meilleur des trois matchs contre l’équipe ayant remporté l’autre groupe de niveau C. En cas de victoire, nous aurons une seconde confrontation au meilleur des cinq matchs contre l’équipe de niveau B risquant d’être reléguée. La saison de nos joueurs est donc considérablement rallongée», ajoute Kevin Franco, responsable de la communication du club. Une autre équipe du club, les M16, essaiera aussi de monter dans un groupe supérieur. Les M16 ont perdu sur le fil en prolongations (7-6) leur premier match de promotion ; les M21 ont eux remporté leur premier duel 7-6, aussi après prolongations. Le deuxième acte du tour de promotion aura lieu le samedi 14 mars à 10h à Dorigny pour l’équipe M16, et à 16h à la salle du Vieux-Moulin (Lausanne) pour les M21. Pour ces deux rencontres, les organisateurs voient grand et ont prévu de monter des gradins pouvant accueillir cent-dix spectateurs.

Killian Rigaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *